SANS TITRES

2013

Série 5 photographies, tirages jet d’encre encollés sur dibond.
100x70 cm.

L’esthétique de mes photographies est inspirée de la mode, des images d’Epinal tant au sens propre qu’au sens figuré, ainsi que des mangas et des poupées. Toutes ces références font état d’un modèle stéréotypé, fixe et normatif, de représentation mettant en avant une vision idéalisée et positive du corps. Le décalage que j’opère n’est pas tant une remise en cause de ces clichés mais plutôt une mise en abime de leur caractère étrange et mortifère.
Il a fallu un long processus, d’expériences en studio, afin de produire ces cinq photos qui marquent cet instant où le corps se retrouve dans cet entre-deux, entre vivant et inanimé. Il a d’abord été question du masque, une identité immuable, et qui de mieux pour le revêtir qu’une comédienne habituée aux masques de la Commedia dell’arte. Son autre particularité est qu’elle sait communiquer dans la langue des signes. Il s’agissait pour elle de désapprendre, de ne plus interpréter, de ne plus communiquer. Au contraire, il fallait faire disparaitre toute intention, tout sens dans ses gestes. Pour moi il s’agissait de diriger son corps dans une chorégraphie quasi-statique dans laquelle son identité disparaissait afin de capturer dans un laps de temps imperceptible, cet instant photographique.

http://alexandrabrillant.fr/files/gimgs/26_img4391impressionaplatie.jpg
Tirages jet d'encre
100x70 cm, sur dibond
http://alexandrabrillant.fr/files/gimgs/26_blondeaplatie.jpg
http://alexandrabrillant.fr/files/gimgs/26_img3665impressionaplati.jpg
http://alexandrabrillant.fr/files/gimgs/26_violetimpressionaplai.jpg
http://alexandrabrillant.fr/files/gimgs/26_workingcaro.jpg